Rééditions à éviter ?

Présentez ici votre collection, vos coups de cœur ou simplement vos envies !
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 889
Enregistré le: 07 Juil 2013, 21:00
Localisation: 72... ou 37... Suivant l'heure de la journée...
Platine: Connoisseur BD2, Lenco L75S
Ampli: Setton AS3300
Enceintes: Goodmans Magnum SL
Album du moment: The Cadillac Three - "Tennesse mojo"

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Jayan » 02 Mai 2016, 16:03

Pour moi il n'y a pas de conneries de dites. Ce que je crois retenir le plus de tout les intervenants sur ce sujet (dont moi), c'est ça :
Pierredu76 a écrit:Mais je ne vois aucune raison à ce qu'un CD créé à partir d'un vinyle (ou même d'un 78 tours) ne puisse pas être correct si le vinyle est en excellent état.

Dans l'autre sens par contre, j'ai un problème. Un vinyle créé à partir d'un CD, pour moi, ça ne peut pas être comme un vinyle original. Mais, bon, en même temps, si l'enregistrement est numérique à chaque étape, il n'y a aucune raison que le vinyle ne soit pas aussi bon que le CD même s'il n'a pas les qualités d'un vinyle d'origine analogue.



C'est justement le reproche le plus souvent fait ici ! L'origine du master !
Que la version vinyle d'un album récent soit pressé à partir d'un master numérique n'existant que dans ce format; pourquoi pas. Il y a même des albums qui sortent avec un master numérique "optimisé" pour le Vinyle.

Là où ça fait mal c'est lorsque, pour la réédition vinyle d'un album dont un master d'origine "d'époque" existe, on se contente de transposer bêtement (et facilement, soyons clair) le CD sur vinyle...
Non pas que le CD soit moins bon que le vinyle ou que le numérique soit inférieur à l'analogique. Mais CD et vinyle sont finalement 2 technologies qui, même si elles peuvent co-exister, n'ont pas les mêmes qualités/défauts, les rendant discutablement transposable de l'une vers l'autre.

Le marketing fait finalement tout pour que, dans la tête des gens, le numérique soit reconnu d'une qualité incomparablement meilleure à l'analogique (ou à tout autre format d'ailleurs); Il fut même un temps ou on en était rendu à entendre dire que le MP3 représentait l'ultime étape du numérique (début 2000 en gros).

Ne vous est'il jamais arrivé de recevoir des amis ou de la famille et de passer en fond un vinyle ? Moi je m'en suis fait une spécialité; et très souvent c'est le début d'une discussion.
Les gens, dans leur grande majorité n'étant pas audiophile, n'ayant pas de recul sur la question ou ne se l'étant jamais vraiment posé, découvrent avec étonnement que le vinyle à ses propres qualités et qu'on est loin, bien loin, de la caricature qu'on en fait généralement...
Et c'est même vrai c'est des anciens, qui ont connu l'âge d'or du vinyle sans trop avoir suivi l'évolution depuis.

Je penses donc que le numérique à du bon, du très bon même ! Mais que lorsque l'on parle du Vinyle, il faut savoir prendre du recul sur la technologie et ne pas vouloir en faire de trop.
Pour exemple, si un jour dans une échoppe, j'avais l'opportunité de tomber sur un même vinyle mais de 2 sources différentes disons "Analogic master" et "numéric full digital remasterised master of the best", je prendrais sans hésiter le premier là où, malheureusement, la majorité des gens privilégierais actuellement le second...
"Figurez-vous qu’au lieu d’un chien d’garde, les enfoirés, y’avait un putain d’monstre ! Un tigre du Bengale; une horreur !... Enfin... J’ai réussi à m'charger du tigre avec une boite de noix d'muscades...
Mais pour le proprio et son fils, malheureusement, ça a été une autre paire de manche... J’ai été obligé de les battre à mort avec leurs propres godasses..."

Curieux.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 74
Enregistré le: 01 Mai 2016, 17:51

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Pierredu76 » 02 Mai 2016, 22:53

J'avoue ne pas être d'accord avec certaines choses que tu dis.

Le marketing fait finalement tout pour que, dans la tête des gens, le numérique soit reconnu d'une qualité incomparablement meilleure à l'analogique (ou à tout autre format d'ailleurs); Il fut même un temps ou on en était rendu à entendre dire que le MP3 représentait l'ultime étape du numérique (début 2000 en gros).

Au début du CD, c'est vrai. L'industrie nous a dit que le numérique était l'invention la plus géniale depuis celle du papier-cul et, dans un sens, elle n'avait pas tord. On entendait des choses sur le CD que nous n'avions jamais entendu avec le vinyle. Mais la raison à ça est, il me semble, assez simple. Un lecteur de CD, quel qu'il soit soit, offrait souvent une meilleure reproduction que le tourne-disque utilisé par la plupart des gens pour écouter leurs vinyles.

Car, soyons honnêtes, la hi-fi est une chose absolument incompréhensible par la plupart des gens et donc, elle n'a aucun intérêt. Et, en grande partie, c'est la faute des audiophiles eux-mêmes avec leurs discussions sans fin sur la valeur d'un cable par rapport à un autre, ou sur le meuble ultime pour poser sa platine vinyle, vous savez, celui qui pèse 100 kilos pour qu'il n'y ait aucune vibration...

Souvent, je trouve, c'est le snobisme des passionnés ultimes qui finit par tuer ce dont ils sont amoureux.

La musique classique est un bel exemple de ça d'ailleurs. Pourquoi faut-il mettre un smoking pour un concert classique????? Je connais beaucoup de gens de ma génération qui écoute du classique mais n'ont jamais mis les pieds dans une salle de concert classique. Parce que même si cet aspect des choses a finalement changé, c'était trop tard. Ces gens dont je parle, dans leur tête, il faut s'habiller pour aller à un concert. Et, ça ne les intéressent pas du tout.

Il y a donc de plus en plus d'orchestres qui disparaissent.


Mais pour les MP3, est-ce vraiment l'industrie qui a vanté le format ou les utilisateurs? Franchement je n'en sais rien parce que, pour moi, le MP3 est une telle me*de que je n'y ai jamais fait trop attention.



passer en fond un vinyle

Je ne vais pas te le reprocher car je le fait aussi mais, ça n'est pas une façon d'écouter la musique.

Sur ce, je vais me coucher. Je continuerai/reprendrai plus tard.

Curieux.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 74
Enregistré le: 01 Mai 2016, 17:51

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Pierredu76 » 04 Mai 2016, 23:23

Comme je l'ai dit, je le fais moi-même. Assez régulièrement d'ailleurs.

Mais je trouve que quand je me pose dans un fauteuil et ne fais rien d'autres rien que d'écouter, j'entends plus de choses, de petits détails dans la musique. Et je trouve dommage de ne pas le faire plus souvent.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 889
Enregistré le: 07 Juil 2013, 21:00
Localisation: 72... ou 37... Suivant l'heure de la journée...
Platine: Connoisseur BD2, Lenco L75S
Ampli: Setton AS3300
Enceintes: Goodmans Magnum SL
Album du moment: The Cadillac Three - "Tennesse mojo"

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Jayan » 06 Mai 2016, 12:58

Bien évidemment que l'écoute, on va dire, audiophile, se fait dans certaines conditions. Malheureusement, comme bon nombre de gens, écouter de la musique n'est pas ma seule occupation...

En revanche, quand je suis chez moi, il y a énormément de choses que je fais en musique et même quand je bulle, c'est généralement en musique.

Maintenant, quand je reçois, je laisse souvent un fond sonore et la platine finit généralement par attirer la curiosité.
Et même chez les gens qui viennent régulièrement et qui connaissent déjà mon installation, ça fait son effet : "Tiens, je vais regarder ce que t'as de nouveau".

Mais là, on s'égare un peu du sujet initial de ce topic...
"Figurez-vous qu’au lieu d’un chien d’garde, les enfoirés, y’avait un putain d’monstre ! Un tigre du Bengale; une horreur !... Enfin... J’ai réussi à m'charger du tigre avec une boite de noix d'muscades...
Mais pour le proprio et son fils, malheureusement, ça a été une autre paire de manche... J’ai été obligé de les battre à mort avec leurs propres godasses..."

Curieux.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 74
Enregistré le: 01 Mai 2016, 17:51

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Pierredu76 » 06 Mai 2016, 22:14

Tu as raison, repartons vers le sujet initial.

Tu disais: Pour exemple, si un jour dans une échoppe, j'avais l'opportunité de tomber sur un même vinyle mais de 2 sources différentes disons "Analogic master" et "numéric full digital remasterised master of the best", je prendrais sans hésiter le premier là où, malheureusement, la majorité des gens privilégierais actuellement le second...

Sur les CD, il y a le truc DDD ou AAD ou etc, donc c'est clair. Mais je n'ai jamais vu ça sur un vinyl. Alors comment savoir de quoi il s'agit?

La date du vinyl, ok. Avant une certaine date (je ne sais même pas laquelle), comme il n'y avait pas de numérique, le vinyle est analogue. Mais après cette date, comment le savoir. Aux US, beaucoup de studios sont passé au tout numérique, d'autres ont gardé une salle en analogue. Mais après quelques années quelques uns ont réaménagé des salles en analogue.

Et pour les rééditions, comment savoir si les bandes originales ont survécu pour pouvoir recréer un mix et un master? Parce que bien entendu, un master à une vie limité.

Ensuite, et ça a déjà été dit, il y a des premiers pressages analogues qui sont vraiment atroces. Pas sur de l'avoir encore mais j'avais un album de Ange, pressage original, qui était une horreur. A tel point que quand je vois un album d'eux lors de mes sortie achats, je n'en prends jamais. J'ai trop peur.

Captivé !
Avatar de l’utilisateur
Messages: 126
Enregistré le: 27 Fév 2015, 15:55
Localisation: Lyon
Platine: Rega Planar 2 (2016) + AT440Mlb
Ampli: Denon DRA455
Enceintes: Wharfedale
Album du moment: HAKEN - "The Mountain"

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Albiréo » 09 Mai 2016, 06:44

Bonjour,
Je m'immiscie dans cette fort passionnante discussion. Je suis un peu comme Jayan : je fais à peu près tout en musique et écouter de la musique avec concentration, casque vissé sur les oreilles et fesses vissées dans le canapé est une occupation à laquelle je m'adonne souvent.

Tout d'abord, pour un vinyle, c'est master original ou rien. C'est pour moi une question de principe. Ce master peut être numérique - c'est le cas de l'édition vinyle des sorties actuelles, je suppose.
Pour autant, j'ai aussi acquis jadis quelques pressages originaux qui étaient horribles et leur version CD (souvent remasterisées) sont infiniment plus riches ! Si cette remasterisation reste un travail sur le son en gardant la continuité de la chaine analogique (l'enregistrement original n'est pas numérisé pour les éditions à venir), une édition vinyle peut ressusciter le plaisir de l'écouter avec ce support si magique. Mais comment savoir ? Si c'est écrit en clair "remaster numérique ultra wonderful", il est possible qu'effectivement je passe mon chemin. ;-)

Je numérise mes vinyles.... Ouille, ça fait mal, là ! lol Non, en fait, c'est pour qu'ils me suivent dans la voiture ou dans la rue... A la maison, c'est LE vinyle ! ;-)

A+

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 889
Enregistré le: 07 Juil 2013, 21:00
Localisation: 72... ou 37... Suivant l'heure de la journée...
Platine: Connoisseur BD2, Lenco L75S
Ampli: Setton AS3300
Enceintes: Goodmans Magnum SL
Album du moment: The Cadillac Three - "Tennesse mojo"

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Jayan » 09 Mai 2016, 10:14

Pierredu76 a écrit:Tu as raison, repartons vers le sujet initial.

Tu disais: Pour exemple, si un jour dans une échoppe, j'avais l'opportunité de tomber sur un même vinyle mais de 2 sources différentes disons "Analogic master" et "numéric full digital remasterised master of the best", je prendrais sans hésiter le premier là où, malheureusement, la majorité des gens privilégierais actuellement le second...

Sur les CD, il y a le truc DDD ou AAD ou etc, donc c'est clair. Mais je n'ai jamais vu ça sur un vinyl. Alors comment savoir de quoi il s'agit?

La date du vinyl, ok. Avant une certaine date (je ne sais même pas laquelle), comme il n'y avait pas de numérique, le vinyle est analogue. Mais après cette date, comment le savoir. Aux US, beaucoup de studios sont passé au tout numérique, d'autres ont gardé une salle en analogue. Mais après quelques années quelques uns ont réaménagé des salles en analogue.

Et pour les rééditions, comment savoir si les bandes originales ont survécu pour pouvoir recréer un mix et un master? Parce que bien entendu, un master à une vie limité.

Ensuite, et ça a déjà été dit, il y a des premiers pressages analogues qui sont vraiment atroces. Pas sur de l'avoir encore mais j'avais un album de Ange, pressage original, qui était une horreur. A tel point que quand je vois un album d'eux lors de mes sortie achats, je n'en prends jamais. J'ai trop peur.



Bah voilà, on est revenu au point de départ ! Comment savoir en définitive ? C'est là toute la question et le sujet de ce topic !

Je crois que malheureusement, hormis le bouche à oreille et le feeling/connaissance perso, on a peu de chance de voir arriver, pour nos vinyles, une vraie signalétique standard...
"Figurez-vous qu’au lieu d’un chien d’garde, les enfoirés, y’avait un putain d’monstre ! Un tigre du Bengale; une horreur !... Enfin... J’ai réussi à m'charger du tigre avec une boite de noix d'muscades...
Mais pour le proprio et son fils, malheureusement, ça a été une autre paire de manche... J’ai été obligé de les battre à mort avec leurs propres godasses..."

Curieux.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 74
Enregistré le: 01 Mai 2016, 17:51

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Pierredu76 » 11 Mai 2016, 19:51

Jayan a écrit:Bah voilà, on est revenu au point de départ ! Comment savoir en définitive ? C'est là toute la question et le sujet de ce topic !

Je crois que malheureusement, hormis le bouche à oreille et le feeling/connaissance perso, on a peu de chance de voir arriver, pour nos vinyles, une vraie signalétique standard...



Bon, je vais en parler à Jack White et nous verrons ce qu'il est possible de faire. Mais franchement, je ne l'imagine pas plus intéressé par le sujet que les autres musiciens du monde. Après tout, il aime lui aussi créer un buzz... Et souvent, les buzz sont créés à propos de rien.

Par exemple, son album (sorti il y a un an environ, je crois) dont une face se joue de l'intérieur vers l'extérieur. Vraiment? Oui, oui, c'est une technique de gravure (et donc de lecture) utilisé à priori en classique car elle se marierait plutôt bien avec ce genre de musique. Ce que j'en ai lu ne me semble pas idiot du tout mais je suis bien incapable de vous en dire plus car je n'ai jamais vu un tel album... donc, pas écouté non plus.

Mais, quel intérêt pour un vinyle de rock? Alors, oui, vu que je n'ai pas écouté ce disque je ne peux pas dire avec certitude que ce soit juste une question de buzz mais vu sa musique, je me pose des questions.



Ceci dit, c'est quoi l'important dans la musique?

Pour moi, c'est la musique.

D'ailleurs, mes 6 premières années de musique, je les ai passées avec un tourne-disque de m*rde qui ne m'a pas empêché d'apprécier la musique que j'écoutais.

Mais je ne veux pas dire par là que nous ne devons pas nous passer des tuyaux à propos d'albums (vinyle ou CD) au son nul, au contraire. Si nous ne le faisons pas, certaines maisons de disques continueront à sortir des saloperies.

Soit dit en passant, me battre contre la vente de saloperies ne m'est pas étranger. Je ne donnerais qu'un exemple à propos de musique mais je l'ai fait assez souvent dans d'autres domaines aussi.

Connaissez-vous le film "Rainbow Bridge" avec Jimi Hendrix? Le DVD était vendu aux US comme un concert de Jimi. En fait, c'est une grosse m*rde d'une heure et demi avec, si je me souviens bien, une dizaine de minutes de concert aussi nulle que possible et 5 ou 6 minutes d'interview incompréhensible parce que Jimi est pété comme c'est pas possible.

J'étais absolument furax après avoir regardé le film. J'ai donc ramené le DVD au magasin où je l'avais acheté. Ils m'ont envoyé voir ailleurs (histoire de rester poli) et, c'est exactement ce que j'ai fait. J'ai écrit à la maison mère du magasin et à la boite de distribution du DVD en leur proposant de leur faire un procès si 1/ je n'étais pas remboursé pour le DVD et 2/ la couverture du DVD n'était pas changée pour ne plus parler de concert de Jimi...

J'ai obtenu les deux.

Donc, oui, nous pouvons agir contre les m*rdes qu'on essaye de nous vendre. Et l'internet rend ce genre d'action beaucoup plus facile. Il me semble que ce devrait être un des rôles d'un forum comme celui-ci.

Nous pourrions aussi, peut-être, obtenir un code sur les vinyles similaire à celui des CDs qui nous dirait AAA, ADA, DDA ou autre mais ce n'est pas une chose qui se ferait facilement.

Bonne soirée.

Curieux.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 74
Enregistré le: 01 Mai 2016, 17:51

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar Pierredu76 » 25 Mai 2016, 12:48

Il y a quelques temps, avant de découvrir ce forum, j'étais tombé sur un membre dans un autre forum (anglophone) qui disait comme si c'était une chose certaine que le vinyl "Icky Thump" des White Stripes est 100% analogue.

En découvrant ce sujet, j'ai repensé à ce disque et suis allé regarder ma copie de plus près. Je n'y ai rien vu qui permette cette affirmation. Je suis donc allé visiter le site de Third Man Records, le label de Jack White qui soit dit en passant à une excellente réputation pour la qualité de ces vinyles, et là non plus, je ne vois rien qui permette cette affirmation.

Je n'ai pas regardé les détails de tous les disques en vente mais j'ai trouvé certaines choses qui me font penser que si les vinyles, ou certains vinyles, étaient vraiment 100% analogue, ce serait dit quelque part.

Une de ces choses, pour vous donner un exemple, est l'explication du "moving picture disc". Un disque avec des images imprimées dans le vinyle qui font le même effet que les premières machines à cinéma. Des images fixes qui, vues à la suite et avec une certaine vitesse, donnent l'impression de mouvement.

Malheureusement, je n'ai pas encore retrouvé la conversation dans laquelle j'avais vu ce commentaire et je n'ai pas pu demandé au membre le pourquoi. Donc, j'ai posé une question générale sur comment savoir si un vinyle récent est analogue ou non.

Pour le moment, une seule réponse mais qui résume plus ou moins ce que je pensais: quasi impossible à savoir.

Comme suggéré, il faut rechercher ce qui est dit sur l'internet à propos de vinyles spécifiques mais aussi de maisons de disques, de studios d'enregistrement, etc mais ça reste très aléatoire. Ce qui est dit sur l'internet reste souvent difficile à vérifier. Pour les studios, j'ai du mal à imaginer qu'il en existe aujourd'hui dont toutes les salles sont en 100% analogue. Donc, un studio qui n'a qu'une salle en analogue, comme celui que j'ai fréquenté le plus, comment pourrait-on être sur que c'est cette salle qui a été utilisée?

Et d'ailleurs, le studio analogue ne garantie pas que le reste du processus le soit aussi.

Mais bon, si j'obtiens des infos plus intéressantes sur le sujet, je vous les ferai passer.

Nouveau venu...
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2
Enregistré le: 08 Avr 2017, 00:40
Platine: sl1200

Re: Rééditions à éviter ?

Messagepar vinylmoment » 08 Avr 2017, 00:42


Précédente

Retourner vers Les disques.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité